COURTAGE IMMOBILIER

VENTE - ACHAT - LOCATION 

Service de courtage immobilier.

Nos propriétés sont affichées sur les sites Centris, Mls et Realtor.

Nous sommes membres de l'OACIQ et de la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) regroupant un réseau d'environ 11 000 courtiers immobiliers collaborateurs.

ÉVALUATION IMMOBILIÈRE

MISE EN VENTE - PARTAGE - LITIGE - SUCCESSION

Service professionnel d'évaluation immobilière.

Notre expertise en évaluation immobilière permet de bien situer le prix d'un immeuble lors de la mise en vente ou lors des négociations. Nous sommes membres de l'Ordre des évaluateurs agréés du Québec.

 

 

Joindre l'équipe IMM

IMM offre des conditions exceptionnelles pour les courtiers immobiliers qui désirent se joindre à une agence immobilière reconnue pour la qualité des services offerts.

Contactez-nous pour obtenir de plus amples détails concernant notre concept unique.

1026 Av. Mont-Royal E. #203

Plateau Mont-Royal MONTRÉAL H2J 1X6

12940 Boul. Gouin O.

Pierrefonds MONTRÉAL H2J 1X6

TENDANCES IMMOBILIÈRES

Le marché résidentiel change de tendance

03.06.22

La Presse

 

Le nombre de propriétés à vendre a augmenté pour le cinquième mois consécutif dans la région montréalaise, « ce qui est symptomatique d’un changement de tendance », signale l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) dans un communiqué.

À 11 304, le nombre d’inscriptions en vigueur en mai 2022 dépasse le niveau de mai 2021, où on comptait 11 269 pancartes à vendre. 

« Les mois d’avril, mai et juin sont les plus significatifs en termes d’activités sur le marché de la revente, explique au téléphone Charles Brant, directeur du Service de l’analyse de marché de l’APCIQ. Il est normal que le stock des propriétés à vendre diminue à cette période de l’année. Historiquement, quand l’inverse se produit, c’est un signe avant-coureur d’un ralentissement du marché. »

 

 

Le marché immobilier en mode refroidissement

18.05.2022

Les Affaires

La hausse des taux d’intérêt va refroidir la surchauffe du marché immobilier au cours des prochains mois. En 2023, la croissance des prix sera fort probablement moins imposante que les augmentations records observées depuis le début de la pandémie, tandis que le nombre de ventes est en chute libre.

La chute des ventes est moins prononcée dans le Grand Montréal (qu'à Toronto et Vancouver). Le nombre de ventes d'avril 2022 a baissé de 17% comparé à celui d'avril 2021. Les prix des unifamiliales ont subi une croissance de 16% relativement à avril 2021, et ont augmenté de 2,5% par rapport à mars 2022. Les prix des copropriétés ont gagné 15%, tandis que les petites propriétés à revenus ont gagné 14%.

« Les ventes continuent de diminuer sensiblement dans le Grand Montréal, ce qui en fait le mois d’avril le moins actif depuis 2017, explique Charles Brant, directeur du service de l’Analyse du marché de l’APCIQ. 

 

 

Marché immobilier: les ventes au ralenti dans le Grand Montréal

04.05.2022

Agence QMI

La région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal a ainsi enregistré le niveau le plus bas de ventes pour un mois d’avril depuis 2017, avec une diminution de 17 % par rapport à la même période en 2021.

Considérant que 2017 fait référence à l’année où l’activité a été la plus modérée depuis cinq ans, ce retour en arrière est évocateur d’un ralentissement significatif», a expliqué mercredi par communiqué Charles Brant, directeur du service de l’Analyse du marché de l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ).

La catégorie des résidences unifamiliales écope principalement de cette baisse en raison du manque d’offre sur le marché, mais surtout du niveau des prix qui réduit le nombre d’acheteurs potentiels.

«Cette catégorie pèse fortement dans la balance, car les ventes demeurent d’un niveau relativement soutenu pour la copropriété et les plex», a mentionné M. Brant.